Connaissez vous le Musée de l’immigration ? Situé dans le 12e arrondissement, Porte Dorée, dans un bâtiment construit lors de l’Exposition coloniale de 1931, j’ai toujours eu une affection et un intérêt particulier pour ce lieu majestueux et plein de ressources. Indiscutablement, ce Musée n’est pas comme les autres. Et pour cause, l’immigration, réalité vivante et complexe, n’a cessé d’être un des sujets majeurs, obsédant devrait-on dire, de la vie médiatique et politique depuis près d’une trentaine d’années. Accolé à « immigration », des mots terribles : invasion, menace, mais aussi chômage, insécurité, situation irrégulière, violence, fanatisme religieux, etc… se propagent dans le débat public. Une fraction minoritaire mais croissante de nos concitoyens détermine son comportement civique en fonction du discours des formations politiques sur cet unique thème. Machine à cash électoral, les fantasmes, affabulations et mensonges sur l’immigration prospèrent sans que le citoyen ne trouve facilement des arguments rationnels pour se faire une opinion éclairée. Alors comment faire un Musée national d’Histoire de tout cela ? Tâche difficile, mais ô combien nécessaire.

C’est pourquoi j’ai toujours jugé qu’il y avait un enjeu national et républicain qu’existe un tel Musée et qu’il rayonne pleinement, par la connaissance et la culture, dans la société. Le concernant, les choses ne se sont pourtant pas toujours déroulées de façon idéale. Lors de son ouverture en 2008 (dans des conditions bien peu solennelles dues à une volonté de pratiquement faire fermer ce lieu par l’équipe de Nicolas Sarkozy nouvellement élu), j’avais même publié une tribune dans l’Humanité, qui fut aussi mon premier billet de blog.

Aujourd’hui ce lieu vit et mérite d’être mieux connu par la population. Le Président de la République François Hollande et même venu l’inaugurer en décembre 2014.

Sous l’impulsion du nouveau Président du Conseil d’Orientation, l’historien Benjamin Stora, le Musée souhaite, en plus de ses missions premières et des différentes expositions qu’il accueille, proposer un cycle de débat d’actualité sur l’ensemble des questions liées à l’immigration.

Ce cycle débute ce vendredi 19 juin, à 19h. Le thème sera « Migrants de Méditerranée, qui sont les damnés de la mer ?». Ce sera l’occasion d’écouter et débattre avec Camille Schmoll (Géographe et spécialiste des migrations), Pierre Henry (Directeur Général de France Terre d’Asile), la journaliste de Mediapart Carine Fouteau et bien sûr Benjamin Stora (cliquer ici pour lire un de ses tribunes).

Cette soirée sera co-organisée par Mediapart et Bondy Blog. Je vous propose de visionner le teaser suivant réalisé par l’équipe du Bondy Blog et présenté par le journaliste Idir Hocini qui assumera à nouveau cette tâche vendredi soir. Venez nombreux. J’y serai.
Présentation du débat "Migrants de Méditerranée... par cite_histoire_immigration

Concernant la solidarité avec les migrants, mon invitation à assister au débat au Musée de l’immigration de vendredi 19 juin, va de pair avec la manifestation ce soir à Paris mardi 16 juin (18h30, Porte de la Chapelle) sur la base de l’appel unitaire que vous pouvez lire en cliquant ici.