Il ne s’agit pas de faire diversion par rapport à la question grecque. C’est le sujet majeur du moment. Le Parti de Gauche se fait d’ailleurs largement entendre sur ce sujet depuis plusieurs jours. Le sectarisme libéral de la droite allemande sur lequel trop de pays s’alignent approfondit une crise lourde de danger. L’objectif de Mme Merkel est de mettre la Grèce pays souverain sous tutelle. Bien entendu, M. Tspiras n’acceptera pas de devenir un protectorat. J’y reviendrai.

APTOPIX Peru Climate Change ConferenceEn attendant, je voudrai attirer l’attention publique sur le scandale moral que constitue l’invitation par le Président de la République de M. Enrique Peña Nieto, Président du Mexique, en tant qu’invité d'honneur  de la fête nationale du 14 juillet 2015.

Beaucoup de français l’ignore peut être mais le Mexique est aujourd'hui sous le règne de l'impunité : meurtres sans assassins, détenus disparus sans responsables,  torture sans tortionnaires, violence sexuelle pour des milliers de femmes sans agresseurs, l’opposition muselée, journalistes sous pressions et menacés (80 ont été assassinés et 17 ont disparu lors de la dernière décennies) dont encore 3 tués la semaine dernière, etc. Depuis son élection, l'attitude de l’Etat mexicain est de chercher à ne jamais assumer sa responsabilité dans la violation systématique des Droits de l’homme. 

Cette invitation indigne fait honte au peuple mexicain et français en déroulant le tapis rouge pour cette personne, élu dans des conditions très douteuses, et officiellement reconnu comme Président le 1er décembre 2012, lors d’une élection le 31 juillet 2012 où beaucoup de fraudes ont été avérées (les achats de vote d'électeurs ont été monnaies courantes). Il est le représentant d'un Parti, le PRI (le Parti Révolutionnaire Institutionnel ), qui tient le pouvoir de façon quasi ininterrompu depuis 1929 (hormis un mandat) et qui est à présent une formation totalement corrompu et clientéliste. Pour se justifier de cette invitation, le gouvernement français se contente de répondre que les quelques hélicoptères achetés par le Mexique vont « renforcer les échanges commerciaux ». Mais, des activités criminelles et illégales se développent : le commerce lucratif de la drogue par les différents cartels opérant dans le pays génèrent d'énormes profits; la contrebande d'armes à feu; l'exploitation, le kidnapping, l'extorsion et le chantage à des milliers de migrants, le trafic de personnes et d'organes et bien sûr le blanchiment d'argent avec la complicité des banques américaines et anglaises ainsi que l'assassinat systématique des ceux et celles qui s'opposent au développement de ce narco - Etat. La France peut elle fermer les yeux sur cette réalité dénoncée par de nombreuses forces démocratiques mexicaines ?

 

Comment la France, reconnue universellement comme le pays des droits de l'homme, le jour même de sa fête nationale, peut-elle accueillir un tel chef d'Etat et des militaires mexicains inactifs face aux crimes ou pire qui couvrent de tels agissements ? Comment sérieusement rendre honneur à notre police nationale ce 14 juillet en la faisant défiler devant un homme qui couvre l’impunité du crime dans son propre pays ?

 

Pour l’honneur du peuple mexicain, M. Enrique Pena Nieto n’est pas le bienvenu pour ce 14 juillet.