« Nous étions endormis, nous nous réveillons ! »


"Rien n'arrête une idée dont l'heure est venue..."  Victor Hugo

A tous les amis parisiens,  il est important ce week-end d’aller Place de la République rejoindre les milliers de personnes qui occupent les lieux depuis jeudi soir.  C’est la « Nuit debout » qui s’est mise en œuvre au soir de la grande manifestation pour le retrait de la loi El Khomri. Là, Place de la République des milliers de jeunes, mais pas seulement, se regroupent, débattent en Assemblée générale (et aussi en petits groupes), s’organisent et souhaitent un autre futur que celui que leur propose ce gouvernement et les précédents. Jeudi soir, cela a commencé par des projections de films, des concerts, etc…

2016-03-31_NuitDebout__10461.jpgC’est dans cette ambiance festive et fraternelle que les gens se retrouvent. Quel bonheur de voir notre jeunesse dire haut et fort, et de façon si intelligente et communicative, qu’un autre futur est possible et que cela commence par le refus individuel de la résignation. Après le succès de la grande journée du 31 mars (1,2 millions de personnes ont manifesté dans toute la France), que certains indélicats ont souvent estompé en mettant lourdement l'accent sur les violences qui s'étaient déroulées ici ou là, ce mouvement de « Nuit debout » maintient et développe une mobilisation citoyenne jusqu’au 5 et 9 avril qui sont les prochaines dates de mobilisation appelées notamment par les organisations syndicales. En attendant, convergeons tous vers la Place de la République. Dans d’autres villes de France, le modèle de la « Nuit debout » est peut être à copier.

Ce-7QwCWQAAfK_z.jpgC’est important d’être nombreux, tranquilles et sûrs de notre force collective, d’autant plus que de façon incompréhensible et scandaleuse, la police maintient une pression absurde autour de cet événement populaire. Hier soir, pendant plusieurs heures, elle bloquait la possibilité d’apporter du ravitaillement, elle suscite parfois des petites provocations inutiles, etc. Qui donne ses consignes absurdes ? Qui a intérêt à ce que la violence l'emporte sur la fraternité ? C’est tout l’inverse qu’il faut faire.

Valorisons et félicitons ceux qui sont là, ceux qui ont pris l'initiative de cet évènement, ils sont les meilleurs d’entre nous. A l’image du célèbre mouvement des « Indignados » qui ont longtemps occupés la Place « Puerta del sol » à Madrid à partir de l’appel du 15 mai 2011. Bien sûr, il ne s’agit pas de reproduire je ne sais quel modèle, mais plutôt de s’inspirer de toutes les idées qui ont permis qu’un grand mouvement d’émancipation s’exprime, et par exemple en Espagne donne naissance (même indirectement) à Podemos. Désormais, c’est à Paris que cela se passe, ici et maintenant. La Place de la République est en passe de devenir le lieu "commun" où s'exprime tous les espoirs d'une population. Suite aux meurtres de l'équipe de Charlie Hebdo, en janvier 2015, elle était devenue un lieu de recueillement et de tristesse. Régulièrement, elle est le point de rendez vous de manifestations diverses. Depuis jeudi, elle peut devenir le cratère joyeux du grand bouleversement qui bouillonne dans le pays. Souhaitons donc à la « Nuit debout » qu’elle devienne un "Peuple debout" qui ouvre la voie à ce grand changement politique que nous attendons tous. Nous verrons, je reste lucide, mais il serait irresponsable de doucher les espoirs qui se lèvent. Cela dépend de nous tous (et un peu de la météo.. mais elle s'annonce clémente ce week-end).

En attendant, rendez-vous Place de la République !

(Merci au génial photographe Stéphane Burlot pour la première photo ici publiée. Allez découvrir le reste de son travail en cliquant ici)