Hier sur BFM TV et RMC, invité par le journaliste Jean-Jacques Bourdin, le porte parole du gouvernement Stéphane Le Foll a tout d’abord menti en essayant de sauver le soldat Hollande. «Je regarde les sondages, il y en a tous les jours. [Emmanuel Macron] est le meilleur candidat de la gauche pour tous les Français. Et puis après, vous regardez quel est le meilleur candidat des gens de gauche. Et là, c'est pas Emmanuel Macron» mais «François Hollande et Manuel Valls», a –t-il dit, ajoutant qu'«il y a des gens de droite qui pensent qu'Emmanuel Macron est le meilleur candidat de la gauche. Mais quand vous demandez aux gens de gauche, ils vous disent que ce n'est pas lui». C’est faux. M. Le Foll ne peut ignorer que selon les études d’opinion (qui sont à prendre avec prudence évidemment) pour l’instant, le meilleur candidat de gauche quand on interroge les français c’est … Jean-Luc Mélenchon. Pourquoi ce mensonge du Porte parole du gouvernement ? Je ne connais aucune étude qui place Hollande en tête des candidats de gauche dans l'opinion publique... Aucune.

De plus, il a ensuite déclaré dans une démonstration brouillonne qui faisait suite à son interpellation par des salariés en colère contre la loi travail à Guingamp  « Je dis simplement aux français, et je l’ai dit à ces représentants de la CGT, vous voulez voter Jean Luc Mélenchon ? Votez Jean Luc Mélenchon… Mais ce qui est sûr c’est que ce sera aujourd’hui un deuxième tour, entre la droite et l’extrême droite ».

BFM TV m’a donné la possibilité de lui répondre. Ce que j'ai fait en quelques minutes. Pour a présidentielle qui vient, la réalité est plus simple que ce que M. Le Foll veut faire croire. Et c'est pour cela qu'il est si fébrile et si agressif. Si tout ceux qui ne veulent plus entendre parler de François Hollande, ni même d’un de ses anciens ministres, ces français déçus du gouvernement actuel, ces travailleurs qui voient bien que les richesses s’accumulent pour une minorité sans qu'elle soit mieux partagée, ces commerçants qui souffrent de la baisse de la consommation populaire, ces agriculteurs qui constate des débats environnementaux, les gens en colère, les écologistes sincères à la recherche d’un candidat qui porte haut leurs idées, les abstentionnistes qui ne veulent pas du retour des mêmes et veulent que les règles de notre démocratie changents, les socialistes qui veulent rester vraiment socialistes, etc.. si tous ces citoyens, ces électeurs et électrices votent Mélenchon au premier tour et bien on aura Mélenchon au second tour. Car ils sont le peuple, et ce peuple qui n'accepte plus qu'on le menace pour lui faire peur. Il veut voter pour ses idées.