000_Par7738632-79e53.jpgLe mercredi 23 novembre 2016 aura lieu l'audience devant la Cour d'Appel de Paris sur l'affaire Raquel Garrido contre Marine Le Pen. La Présidente du FN avait perdu en première instance le 31 mai dernier devant la 17e chambre du TGI. Raquel Garrido avait été relaxée, après avoir qualifié Marine Le Pen de « délinquante » en 2012.

Rappelez vous. Cette qualification de « délinquante » se situait dans le contexte de la poursuite pénale déclenchée par Jean-Luc Mélenchon après que Mme Le Pen, durant la campagne législative de 2012, ait fait diffuser, via ses sbires, de faux tracts à Henin-Beaumont afin de perturber le scrutin et libre jugement des citoyens. Ce tract mensonger d’inspiration xénophobe, dont une partie était rédigée dans un arabe approximatif, sortait des propos de M. Mélenchon de leur contexte. Le Code électoral interdit très clairement la fabrication de faux tracts dans le but de berner l’électeur. La manipulation était évidente et Mme Le Pen assuma d’ailleurs la manœuvre lors d’une émission sur France 3 région. Raquel Garrido s'exprimait alors en tant qu'avocate de Jean-Luc Mélenchon.

Plutôt que d’assumer ses responsabilités et avoir honte de cette attitude déloyale, la candidate du FN veut faire taire ceux qui la dénoncent. Il est donc important de ne pas se laisser intimider. Au delà du cas personnel de Raquel Garrido c’est l’ensemble d’une profession qui est visée et sa liberté d’expression dans la défense de leur client. Par sa plainte, le FN veut également faire peur à ceux qui lui résistent. Cette affaire est une nouvelle illustration de ces méthodes anti-démocratiques.


Faux-tracts à Hénin-Beaumont - Les aveux de... par lepartidegauche

L'audience a lieu à 15h00 devant la chambre 7, pôle 2 de la Cour d'Appel de Paris. L'avocat de Raquel Garrido est le Bâtonnier Christian Charnière Bournazel. De nombreux avocats du SAF (Syndicat des Avocats de France) et des militants de France Insoumise seront présents à l'audience. Venez nombreux pour lui assurer votre solidarité.