000_Par7738632-79e53.jpg

Marine Le Pen perd en Justice face à Raquel Garrido, l'avocate de Jean-Luc Mélenchon

La Cour d'Appel de Paris a donné raison à Raquel Garrido qui avait qualifié Marine Le Pen de "délinquante" après que cette dernière ait distribué des faux-tracts pendant la campagne législative de juin 2012.

Raquel Garrido, avocate de Jean-Luc Mélenchon, avait souligné que Marine Le Pen avait violé certains articles du code pénal et du code électoral.

Raquel Garrido avait déjà gagné en première instance, où le Tribunal avait jugé qu'il existe une base factuelle suffisante pour considérer que le terme de "délinquante" fut prononcé de bonne foi par l'avocate. La Cour d'Appel a confirmé aujourd'hui ce jugement dans toutes ses dispositions.

C'est la première fois que Marine Le Pen poursuit un avocat dans l'exercice de ses fonctions. A l'audience en appel, Raquel Garrido était soutenue par de nombreux avocats du SAF, et représentée par le Bâtonnier Christian Charrière-Bournazel.

Cette décision tombe à point nommé pour rappeler que le Front National et sa présidente Marine Le Pen sont prêts à violer les règles électorales et pénales pour atteindre leurs objectifs politiques.

L'acharnement contre une avocate parce qu'elle est avocate montre également que le FN fait peu de cas des libertés publiques. En l'espèce c'est le Droit à la Défense que le FN à cherché à affaiblir en s'attaquant à l'avocate de Jean-Luc Mélenchon.

(Pour rappel de l'affaire : consultez les articles ici et )