bayrou-sarkozy.jpgCela devient lassant.

Cinq ans qu'il est candidat et déjà quatre fois qu'il l'annonce depuis la rentrée : François Bayrou est candidat à l'élection présidentielle.

Une candidature de droite de plus. Bien dans le fil du concours d'austérité auquel se livrent tous les amis des marchés. Celui-là fait même du zèle : il propose un plan de rigueur de cent milliards d'euros soit cinq fois plus que les plans déjà annoncés par François Fillon. Et deux fois plus que par François Hollande. C'est l'avare de Navarre.

Cette politique de rigueur absurde entraînera contraction de l'économie et désastre social. Fondamentalement, il s'agit de la même politique économique que celle de Nicolas Sarkozy. On changerait l'emballage pour le même produit. Sa candidature n'apporte donc rien.

Mais son contenu montre quel contresens ce serait de marier la gauche avec lui comme le souhaite François Hollande.

 

Conférence de presse du 5 décembre

 

Je vous rappelle que je suis invité sur l’antenne de RMC à l’émission d’Eric Brunet « Carrément Brunet » aujourd'hui de 13h à 14h.