- page 1 de 233

mardi, 2 septembre 2014

sept. 14
2

Assez des provocations de François Rebsamen contre les chômeurs


"Les chômeurs feront la chasse au Rebsamen... par lepartidegauche

samedi, 30 août 2014

août 14
30

Marine Le Pen au secours de la Ve République

Pour sa rentrée, à Brachay, Marine Le Pen a prononcé un discours assez fade, qui tenait plus de la lecture à haute voix, mais évidemment abondamment nourri des scandales financiers qui touchent la droite, ou par la confirmation désolante de la trajectoire libérale de la politique de MM. Valls et Hollande, symbolisée par l’arrivée de M. Emmanuel Macron au Ministère de l’économie applaudie par le MEDEF.

Cela illustre tristement, pour ceux qui en douteraient, que c’est bien la crise de l’UMP et du PS qui fait fructifier l’extrême droite.

Ce discours était aussi pétri de contradictions et de démagogies. Marine Le Pen feint de s’indigner de la situation des petits salariés, mais le FN ne demande jamais d’augmentation de salaire. Elle se prétend contre l’austérité, mais réclamait la baisse de dépenses publiques durant la présidentielle de 2012. Elle prétend défendre la laïcité, mais c'est un Maire FN à Béziers qui organisait au mois d'août une "messe municipale" publique dans les Arènes de sa ville, ou c'est Aymeric Chauprade nouveau député européen FN qui déclarait dernièrement : "La France n’en est pas moins historiquement une nation catholique, fille aînée de l’Eglise. Elle a, depuis les Croisades et la libération du tombeau du Christ, un devoir particulier envers ses frères chrétiens d’Orient."  Comprend qui peut. Enfin, comme de coutume les étrangers ont été la cible d’attaques et l’immigration jugée comme un « danger sanitaire ».

1661_c1-626x220.jpgMarine Le Pen a également tenté de répondre au discours de Jean-Luc Mélenchon appelant à un mouvement pour la 6e République, en déclarant : « Quand certains parlent d’aller vers la VIe République, je leur dis : revenons déjà à la Vème ». Pourtant, dans la Ve République, nous y sommes actuellement, et jusqu’au cou, et c’est hélas son caractère antidémocratique qui permet encore au gouvernement de mener une politique minoritaire dans le pays. C'est la Ve République qui organise méthodiquement le contournement de la délibération citoyenne. C'est elle qui concentre l'essentiel des pouvoirs sur le Président de la République. C'est elle qui diffuse dans tous les comportements de la vie publique une culture d'autorité et de déresponsabilisation. Elle contribue grandement a affaiblir l'esprit civique. C’est là une des principales clefs des problèmes auquel se heurte notre Peuple. Mais Marine Le Pen a compris que son projet autoritaire et réactionnaire est parfaitement compatible avec les institutions actuelles. Lutter contre la Ve République c'est donc aussi lutter contre les idées du FN.

Aucune souveraineté populaire ne peut réellement s’exprimer dans le cadre des institutions actuelles. En défendant aujourd’hui la Ve République moribonde, le FN démontre une nouvelle fois que cette formation n’entend accorder aucun droits nouveaux pour le Peuple, ni sociaux, ni démocratiques.

Enfin, pour dire les choses clairement, l’extrême droite est là pour supprimer demain des droits si difficilement acquis. Malgré toutes les tentatives de "dédiabolisation" largement relayées par certains médias, nos concitoyens ne doivent pas se laisser berner.

mercredi, 27 août 2014

août 14
27

BFM TV : à propos de la nomination d'Emmanuel Macron


"La nomination d'Emmanuel Macron ne parle pas à... par BFMTV

- page 1 de 233